La majorité tente de créer une polémique


Explication :

Lors du conseil municipal du 4 février 2022 le président de notre groupe, Jean-François Soyez, a élevé la voix pour pointer du doigt le ton polémique de M. Dahmani lors de la présentation d’un vœu de la majorité. Sauf erreur, c’est le seul vœu de la mandature qu’à émis l’équipe de Dominique Baert, maire de Wattrelos, depuis le début de la mandature. A à peine moins de deux mois d’élections majeures, rapporter la politique nationale sur le plan local en utilisant un thème difficile, l’inclusion des enfants handicapés à l’école dite normale, était une provocation. Il est hors de question, pour nous, de dire si les enfants handicapés doivent aller à l’école « normale » ou dans un établissement spécialisé. Nous, au Rassemblement National de Wattrelos nous pensons et savons que la question ne peut pas appeler une réponse binaire : oui ou non. Chaque individu est unique et les réponses à la problématique scolaire des enfants discriminés, puisqu’on les appelle « handicapés » doivent aussi être uniques.

Le vœu :

Nous allons ici reprendre partiellement le verbatim de notre collègue Rabah Dahmani et le découper afin d’insérer nos propres commentaires.

 » R.D :En tant qu’Elu en charge de l’accompagnement des personnes handicapées, j’ai été choqué, blessé des propos d’un candidat aux élections présidentielles qui préconise pour leur scolarité, de regrouper les enfants handicapés dans des établissements spécialisés. Cette proposition est une proposition d’exclusion !
 
            Exclusion, ce mot révulse notre majorité, et je l’espère tout notre Conseil.

Sans le citer nommément le conseiller municipal fait allusions aux propos tenus par monsieur Eric Zemmour il y a des semaines de cela. Notre propos, ici, n’est pas de soutenir ou non monsieur Zemmour ; nous laissons cela à d’autres. Nous voulons juste replacer les choses à leur place. En déplacement dans l’Aisne, le 14 janvier 2022, le candidat discutait avec des professeurs des écoles quand il a dit « préférer » accueillir les enfants dans des établissements spécialisés plutôt que de faire une obsession de l’école inclusive. Cette phrase sortie de tout contexte a fait polémique.

Sur ce point nous vous invitons à lire l’article intitulé « Polémique sur l’école inclusive : un droit non négociable » qui, le moins qu’on puisse dire charge le candidat Zemmour. Et pourtant dans le même article le paragraphe sous-titré « Une école inclusive encore imparfaite » l’auteur résume la pensée-même, non seulement d’Éric Zemmour, mais aussi d’une part non négligeable de parents, d’enseignants et de politiciens etc qui, comme nous, pointent les dysfonctionnements de l’école inclusive.

A ceux qui pensent qu’il faut laisser le temps à « l’école inclusive » de se mettre en place, nous répondrons que déjà dans les années 70 les enfants handicapés avaient leur place à l’école et que ce n’est qu’en 2006 que « école inclusive a été rendue obligatoire par la loi. Merci l’Europe ! Le système éducatif n’a donc pas manqué de temps mais plutôt de courage en ne mettant pas les moyens humains et matériels qui manquent encore tant aujourd’hui.

Non, ni le candidat Zemmour, ni le groupe RN de Wattrelos ne parlent « d’exclusion ». C’est monsieur Dahmani qui, lui-même, qui parle d’exclusion pour ensuite pour accuser ensuite tout autre que lui de souhaiter cette « proposition d’exclusion ». Allons ! Allons cher collègue reprenez-vous ! Votre vœu n’est qu’un moyen de lancer une polémique purement politicienne et tacticienne. Nous ne connaissons personne qui voudrait le mal aux enfants handicapés et vos propos ne vous grandissent pas. On peut débattre de l’école inclusive, certes, mais vous êtes-vous rendu compte que vous étiez au conseil municipal et donc que nous n’avions pas le temps d’engager un échange éclairant nos concitoyens ? Vous avez juste tenté de faire un buzz en utilisant la polémique gratuite et le fait que notre chef de file ne pourrait pas remettre les pendules à l’heure en deux minutes. C’est bien tenté et nous vous encourageons à faire mieux la prochaine fois.

Poursuivons avec vos déclarations, monsieur Dahmani.

R. D. : Ici à Wattrelos, dans nos multi-accueils de la petite enfance, nous avons développé l’accueil : 27 enfants l’ont été depuis 2016 ; un référent « Santé et Accueil inclusif » sera installé dans chaque établissement cette année.
            Dans nos écoles, la ville intervient en soutien de l’Education Nationale, d’abord en adaptant les locaux d’enseignement. Ainsi « l’Agenda pluriannuel d’accessibilité programmé » (Ad’AP) depuis 2016 permet d’adapter écoles et restaurants : nous y avons consacré plus d’un million d’euros depuis 2016.

Voilà une nouvelle réjouissante ; la ville applique la loi et se soucie des enfants handicapés. C’est heureux ! Laissons commenter les familles sur les services et leur qualités proposés par Wattrelos. Nous restons, nous, surpris de constater que depuis 2016 et l’Ad’AP, pour vous citer, il n’y a toujours pas de référent dans nos écoles. 2022 est donc l’année des bonnes résolutions ? Nous ne pouvons que l’espérer pour nos concitoyens. Bref, vous nous faites ensuite l’inventaire de ce qui est fait dans notre ville et nous laisserons chacun le découvrir en visionnant le conseil municipal dont il est question aujourd’hui.

Pour ne pas lasser nos lecteurs, venons-en au vœu que vous défendiez.

Avertissement : Ne riez pas, ce qui suit est la stricte proposition de l’équipe de Dominique Baert, prononcée par monsieur Rabah Dahmani:

R. D. : Voilà pourquoi, le Conseil Municipal de Wattrelos :
 
            – exprime que c’est un devoir de la République d’avoir une école inclusive ;
 
            – demande que l’école inclusive soit reconnue « grande cause nationale ».

Les sujets sérieux ne manquent pas en France, ni même à Wattrelos. Nous convenons que la question de l’école inclusive, de son utilité réelle, de son devenir soit importante et nous souhaitons qu’un vrai travail de fond soit mené.
En attendant, cher collègue, laisse nous vous dire deux choses. Vous exprimez que : que c’est un devoir de la République d’avoir une école inclusive.

Votre vœu a été exaucé par la loi de…2016 !

Vous demandez ensuite que l’école inclusive soit reconnue « grande cause nationale »

Saluons votre travail et votre perspicacité à tous, conseilleurs de la majorité, car vous avez été entendus. En effet, le handicap et avec lui l’école inclusive est déjà une priorité du quinquennat Macron.

A bon entendeur,

Voir le conseil municipal du 4 février 2022.

Pour compléter vos connaissances :

https://www.gouvernement.fr/action/handicap-une-priorite-du-quinquennat

https://informations.handicap.fr/a-zemmour-ecole-inclusive-droit-non-negociable-32193.php

1 réflexion sur « La majorité tente de créer une polémique »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close