Gestion de la reprise épidémique : le port du masque partout, du bon sens et de l’anticipation nulle part !


Depuis quelques jours, nous assistons à une reprise de l’épidémie. Deuxième vague ou non, le gouvernement nous assure qu’elle est maîtrisée et que tout est sous contrôle et d’autres responsables comme Anne Souyris, adjointe à la mairie de Paris nous dit que nous assistons à une reprise exponentielle. Qui croire ? Que croire ?

evolutioncasDepuis le relâchement généralisé et les rassemblements festifs comme le concert privé à Nantes, le feu d’artifice et les concerts à Wattrelos, le rassemblement dans une rave party clandestine près d’Arcachon, la rave party en Lozère, la multiplication des « covid party » et des mouvements anti-masques, nous comptons un nombre de cas positifs qui ne fait qu’augmenter de jour en jour. Le nombre de cas détecté était de 1039 le 4 août, il était de 2846 le 14 août. En l’espace de 10 jours, nous détectons presque 3 fois plus de cas positifs par jour !

Face à cette augmentation du nombre de cas et une circulation toujours active du virus, Emmanuel Macron est toujours absent du terrain de la gestion de la crise sanitaire et laisse le Premier ministre lancer des demi-ordres ou des ordres suivis de contre-ordres, stratégie habituelle du gouvernement depuis le début de la crise. Certains responsables politiques pensent à généraliser le port du masque et de le rendre obligatoire même dans les espaces extérieurs. Tout en plaidant pour le port du masque, Monsieur Castex laisse les préfets se rapprocher des élus locaux pour prendre des décisions à ce sujet. Les semaines passent, le Premier ministre nous alerte, se prononce, mais ne prend aucune décision. Finalement, il reste dans le flou alors qu’il faudrait une véritable rigueur pour gérer et contenir l’épidémie qui est en train de progresser.

Conséquence de ces méthodes, des villes appliquent le port du masque dans les espaces extérieurs et d’autres ne l’appliquent pas. Parmi les villes qui l’ont rendu obligatoire, certaines l’imposent dans certains quartiers ou certaines rues et c’est totalement incompréhensible et incohérent à ce jour ! Prenons par exemple la ville de Paris où la carte change chaque jour, des portions au sein d’une même rue sont concernées par le port du masque et d’autres portions ne le sont pas… Le port du masque devrait être obligatoire dans des rues très fréquentées par les habitants et les touristes, mais certaines de ces rues sont pourtant absentes de ce dispositif. Au contraire, dans certaines rues vides, le port du masque est rendu obligatoire… Comment peut-on alors appliquer une telle décision et la faire respecter lorsque celle-ci est aussi floue, incohérente et incompréhensible aux yeux de la population ?stickers-port-masque-obligatoire2

Les préconisations des scientifiques à ce sujet sont claires, il faut porter le masque dans les espaces clos avant tout et lorsque la distanciation sociale est impossible à respecter. Certains de nos élus vont comme d’habitude à l’encontre des recommandations et du bon sens et veulent ainsi obliger le port du masque en tout temps et en tous lieux. Nous pouvons voir d’ailleurs dans ces décisions, un risque réel d’abus d’autorité !

Et pendant ce temps-là, il n’y a toujours pas de protocole adapté pour nos écoles alors qu’elle concerne des millions d’enfants et des millions de familles qui vont fréquenter en grande partie du temps ces lieux clos. Il existe cependant un protocole allégé, datant du mois de juillet, connu une fois de plus dans la presse, mais encore une fois, les élus locaux n’ont encore rien reçu d’officiel à 10 jours de la rentrée scolaire! Alors qu’il faudrait un protocole répondant à une situation de reprise épidémique afin de prévoir une éventuelle deuxième vague, nous avons pour l’instant un protocole assoupli où la distanciation physique prend fin, l’accès aux jeux et le partage des objets deviennent autorisés. Où est la cohérence du gouvernement lorsque l’on souhaite d’un côté généraliser le port du masque en extérieur, l’imposer en tout temps et en tous lieux et de l’autre, assouplir au maximum les règles dans les écoles ?

Il est temps d’en finir avec les multiplications d’annonces politiques absurdes qui participent purement de la communication du gouvernement. Elles veulent donner l’illusion de l’action et tenter de « rassurer » une partie de la population. Il est enfin venu le temps de prendre des mesures de santé publique et de les faire appliquer avec fermeté avant qu’il ne soit trop tard !

1 commentaire

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s